Règles douloureuses après 40 ans

Entre 20 et 40 ans, les règles sont généralement régulières et peu douloureuses. Après 40 ans, il arrive que la douleur des règles se réveille en même temps que certains dysfonctionnements et il faut s’y intéresser de près. 

 À partir de 40 ans : vigilance gynécologique !   

Les règles qui deviennent douloureuses tardivement, appelées dysménorrhées secondaires, doivent toujours être prises avec le plus grand sérieux. La cause peut être une pathologie gynécologique : fibromes, polypes, maladies inflammatoires, infections… Le Docteur Jean-Michel Morel, médecin généraliste, rappelle : « les spottings, ou saignements en dehors des règles, sont courants chez la jeune fille et le sont beaucoup moins chez la femme mature. Après 40 ans, cela peut être lié à des problèmes plus organiques que fonctionnels dont il faut faire le diagnostic. Heureusement, la plupart des femmes sont étonnées de la réapparition des douleurs ou des modifications de leur cycle, et ont le réflexe de consulter rapidement. » 

Règles douloureuses et endométriose  

Il est possible que certaines femmes concernées par l’endométriose n’aient jamais encore fait d’examens pour acter la présence de cette pathologie. Le Docteur Jean-Michel Morel les encourage à se faire diagnostiquer : « à 40 ans, il reste souvent encore plus de 10 ans jusqu’à la ménopause où naturellement l’endométriose diminuera fortement. Il est important de faire un bilan avec son gynécologue, surtout si la dysménorrhée est ancienne, afin d’atténuer les douleurs et les autres troubles qui ont un impact sur le quotidien et l’équilibre global de la femme. » À partir de 40 ans, en lien avec l’endométriose, mais aussi parfois seulement à cause du processus de vieillissement de l’utérus, peut se développer une adénomyose, c’est-à-dire une infiltration progressive du muscle utérin par la muqueuse utérine. La constitution de microkystes dans l’endomètre favorise des règles plus abondantes et l’apparition d’une inflammation locale le plus souvent douloureuse au moment des règles, mais aussi parfois entre les menstruations.

Après 40 ans : le début des irrégularités dans le cycle menstruel

Le Docteur Jean-Michel Morel remarque : « autour de la quarantaine, certaines femmes peuvent avoir un syndrome de préménopause avec des signes qui ressemblent à ceux du syndrome prémenstruel : des seins gonflés, une prise de poids, des troubles de l’humeur… Souvent il y a un déséquilibre hormonal avec une insuffisance de progestérone dans la deuxième partie du cycle, qui peut être réelle ou relative au regard d’une augmentation des œstrogènes. Ce déséquilibre hormonal se repère fréquemment chez les femmes qui ont des règles douloureuses. Donc en période de préménopause, il peut arriver que les règles soient irrégulières et plus douloureuses. Il peut arriver également que l’activité hormonale ne soit plus assez forte pour provoquer la prolifération endométriale et le déclenchement des règles ; et pour autant des symptômes plus ou moins douloureux peuvent être présents. L’idéal est de venir corriger les déséquilibres hormonaux avec des médicaments ou des solutions d’origine végétale. Les plantes donnent de très bons résultats dans le champ de la gynécologie ! Des formules à base de plantes peuvent suffire à amener un grand confort durant les menstruations et les quelques jours qui les précèdent. En cas de règles douloureuses, la Grande camomille et l’Achillée millefeuille sont une excellente association de plantes qui aide à réduire l’inflammation et montre une efficacité sur la gêne au niveau du bas-ventre et du dos, les états migraineux et la fatigue. » 

Femme après 40 ans : le phénomène de congestion pelvienne

« Les femmes qui prennent de l’âge peuvent souvent connaître des troubles veineux plus marqués : jambes lourdes, pieds gonflés, varicosités… Quand les troubles circulatoires se manifestent dans le petit bassin » précise le Docteur Jean-Michel Morel « cela peut amener une sensation de pesanteur désagréable avec la nécessité par exemple de croiser les jambes. Quelques jours avant les règles et pendant les règles, certaines femmes ont l‘impression d’avoir le petit bassin plein de liquide. On parle de congestion pelvienne. Dans la période prémenstruelle, il y a toujours la présence d’une congestion, d’un afflux de sang. Cela peut être encore plus marqué chez les femmes qui présentent une faiblesse circulatoire ; hémorroïdes, troubles circulatoires familiaux, grossesses… À ce moment-là des plantes comme le Petit Houx, la Vigne rouge ou le Marronnier d’Inde peuvent se révéler très efficaces. »

L'équilibre au cœur de la santé féminine

Autour de la quarantaine, la femme, même si elle est souvent très sollicitée entre ses activités professionnelles et familiales, ne doit pas mettre sa santé de côté. Le stress, la charge mentale et l’arrivée de changements physiologiques en lien avec la préménopause, peuvent impacter plusieurs champs de la santé, physique, psychique et émotionnelle. Le Docteur Jean-Michel Morel conseille de « conserver une bonne alimentation et un poids stable, éviter le tabac et l‘alcool, préserver des temps de repos et de sommeil récupérateurs, pratiquer régulièrement des activités physiques douces… Le suivi gynécologique reste essentiel et les douleurs des règles ne doivent pas être ignorées. Pour retrouver du confort pendant les règles, les plantes sont des alliées de choix, en complément des massages du ventre, de techniques de respiration et de relaxation, pour une santé naturelle et responsable. »

Une formule à base de plantes contre les règles douloureuses proposée par Naturactive

Règles douloureuses

Conseillé en cas de règles douloureuses, ce complément alimentaire est l’association de deux extraits concentrés de plantes BIO : un extrait d’Achillée millefeuille qui apaise les crampes abdominales et un extrait de Grande camomille qui favorise le confort menstruel, avec des effets perçus en moins d’une heure pour 93% des utilisatrices(1)  .

Naturactive Règles Douloureuses BIO. Conseil d’utilisation : 1 à 3 gélules par jour selon l’intensité de l’inconfort ; 3 gélules peuvent être prises en même temps si nécessaire. 
Utilisation réservée aux femmes et aux jeunes filles à partir de 12 ans.

Complément alimentaire. Boîtes 10 ou 30 gélules. En pharmacie. 
Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. www.mangerbouger.fr

(1) Naturactive Règles Douloureuses Bio : étude en conditions d’usage auprès de 91 utilisatrices sujettes aux règles douloureuses, à raison de 1 à 3 gélules par jour ; étude réalisée par un laboratoire indépendant pour Naturactive/Pierre Fabre, 2020.  

7,40 €
5,92 €