Vous êtes ici

Le couple et l’âge, comment entretenir la forme ?

entretenir la forme de son couple avec l'âge

Du côté féminin comme du côté masculin, le temps apporte des changements… pas toujours faciles à accepter, constate le Docteur Lacaze, spécialiste de la santé des seniors. Tenir compte des effets du vieillissement est la première condition pour que le couple conserve une vie sexuelle épanouie.

Naturactive : – Quels sont les effets de l’âge sur la vie sexuelle ?
Dr Lacaze : – Aujourd’hui, on reste actif et en bonne santé jusqu’à un âge avancé. Cependant le vieillissement s’accompagne d’une baisse générale des performances physiques. Une maladie, de type cardiovasculaire ou articulaire notamment, est susceptible d’entraver l’activité sexuelle. Ne parlons pas de pathologies plus lourdes, dont l’impact sur la sexualité peut être difficile à vivre pour le conjoint.
 
– Dans le cadre d’un vieillissement “normal”, quels sont les problèmes spécifiquement féminins ?
– Chez la femme, des modifications physiologiques ont lieu dès 45-55 ans. La chute des œstrogènes induit en particulier une atrophie et une sécheresse de la muqueuse vaginale, entraînant gêne ou douleur lors des rapports. En dehors d’un éventuel traitement hormonal, la situation est améliorée par l’utilisation locale de lubrifiants. En outre, la ménopause peut s’accompagner de baisse de la libido, plus ou moins liée à des facteurs psychologiques.
 
– Et du côté masculin ?
– Les changements apparaissent en général plus tardivement. Chez l’homme âgé, on constate un retard de l’érection, rendant nécessaire une stimulation plus longue, ainsi qu’une rigidité de la verge moins marquée et moins durable. L’orgasme est souvent plus court, et la détumescence plus rapide. Enfin l’intervalle entre deux érections tend à s’allonger.
 
– La difficulté peut être accentuée par l’état de santé ?
– Oui. Les maladies artérielles, par exemple, ont un impact sur la fonction érectile. De même, la dépression peut s’accompagner de baisse de la libido, chez la femme comme chez l’homme.
 
– Quelles sont les possibilités d’amélioration ?
– En dehors du traitement de la maladie éventuelle, il existe bien sûr des produits stimulant l’érection, mais leur usage doit être encadré, en raison de contre-indications et d’accidents possibles.
 
– Vous conseillez d’en parler au médecin traitant ?
– Oui, n’hésitez pas à aborder le sujet, même s’il est délicat. Le praticien pourra par exemple modifier votre traitement et remplacer les médicaments qui ont un effet négatif.
 
– Pour ceux qui vivent ensemble depuis longtemps, il y a aussi le risque de l’usure…
– En effet, le vieillissement concerne aussi le couple. Même dans une bonne relation, l’émoussement du désir peut réveiller des frustrations. Là encore, il faut en parler.
 
– Et il y a le regard de la société…
– C’est vrai, la sexualité des seniors garde parfois une image négative. Mais les attitudes changent et les prochaines générations poursuivront leur vie sexuelle sans se poser de question.
 
– Vos conseils dans ce sens ?
– Comme à 40 ans, l’hygiène de vie est fondamentale – à commencer par l’arrêt du tabac. Parmi les compléments alimentaires, le Ginseng peut s’avérer intéressant par l’ensemble de ses propriétés stimulantes. Enfin si la relation est handicapée par des douleurs d’arthrose, je conseille aux partenaires de s’adapter – ou de faire preuve de créativité pour renouveler les positions !
 
– Selon vous, quel est le secret d’une vie sexuelle harmonieuse pour un couple âgé ?
– Surtout, ne pas être dans la performance. Encore plus qu’auparavant, l’important est dans la complicité du désir, dans la recherche du plaisir partagé.

Ajouter à mes favoris

Articles associés