Vous êtes ici

La Vigne rouge, la couleur d’une bonne circulation

la vigne rouge contribue à la bonne circulation

L’intuition du médecin Paracelse

Au XVIème siècle, le médecin suisse Paracelse propage la fameuse théorie des «signatures». Selon lui, la Nature nous fait connaître ses remèdes par des signes. Puisque la Vigne porte des feuilles écarlates et des fruits gorgés de jus rouge, assurément ses vertus curatives concernent la circulation du sang ! Cette théorie fort peu scientifique va tomber dans l’oubli. Mais dans le cas de la Vigne rouge, l’intuition se révèle juste !
 

Le rôle des anthocyanes

C’est bien à ses pigments rouges-bleus que la plante doit son rôle protecteur sur le système circulatoire. En effet les anthocyanes, alliés à des tannins et des flavonoïdes, ont la propriété de lutter contre la distension des vaisseaux, en renforçant leurs parois. Cette activité veinoprotectrice contribue à améliorer la circulation de retour au niveau des jambes.

Quand il fait chaud

La chaleur dilatant les veines, la Vigne rouge est conseillée en priorité pendant l’été. En extrait concentré sec, 2 gélules par jour suffisent en général. À prendre par séquences de 15 jours renouvelables, en alternance ou en association avec une plante complémentaire : Fragon, Myrtille ou Cassis.

Ajouter à mes favoris

Articles associés