Vous êtes ici

Ginkgo biloba la fabuleuse traversée du temps

Phyto de ginkgo pour la mémoire

La mémoire de l’espèce couvre plus de 270 millions d’années. Né avant les dinosaures, ce végétal archaïque a traversé les glaciations et survécu dans les montagnes de Chine. Introduit au Japon au cours de notre ère, l’arbre est signalé à la fin du XVIIe siècle par le médecin allemand Kaempfer. Dès lors, le Ginkgo biloba est réclamé dans toute l’Europe. Le premier exemplaire en France sera planté en 1778 au jardin botanique de Montpellier.

Particularité exceptionnelle, l’espèce est exempte de prédateurs et de parasites. Plus surprenant encore, l’arbre résiste aux agressions climatiques, aux pollutions, et même aux radiations nucléaires. Son espérance de vie dépasse le millier d’années. Vénéré pour sa longévité, le Ginkgo figure dans les plus anciens traités de médecine chinoise.

Les effets sur la santé du Ginkgo ont été étudiés en Allemagne dès les années 1960. Ses molécules spécifiques (ginkgolides) et sa teneur en flavonoïdes lui donnent des propriétés. On l’utilise couramment en vue de favoriser la circulation sanguine, notamment au niveau cérébral. Le sud-ouest de la France entretient de vastes plantations de Ginkgo, pour la fabrication d’extraits.

Ajouter à mes favoris

Articles associés