Vous êtes ici

Alors, en forme pour l’été ?

être en forme pour l'été

Pourquoi les femmes jeunes – entre 30 et 45 ans – sont-elles nombreuses à se plaindre de fatigue avant les vacances d’été ? 

Pour Agnès Mauroux, pharmacien, la réponse est facile : «Les mères sont épuisées par le rythme de la vie scolaire – et par l’explosion des activités extra-scolaires. En période d’examens, elles partagent le stress de leurs grands enfants. Et comme les jours allongent, elles se couchent encore plus tard.

Que disent les femmes venues demander conseil en pharmacie ? «Nerveuses, irritables, elles ont du mal à se lever le matin. Le quotidien devient difficile à gérer. Le soir, elles ne résistent pas à l’envie de grignoter.» D’abord et avant tout, Agnès Mauroux et ses collègues cherchent à préciser le problème. Exemples de questions : depuis combien de temps vous sentez-vous? Mangez-vous et dormez-vous normalement ? Menez-vous une vie stressante ? Êtes-vous débordée par vos tâches ? Vous sentez-vous triste, stressée ? Avez-vous des raisons de l’être ?… Sans être indiscret, le professionnel de santé se doit de rester vigilant. «La fatigue peut cacher une maladie», indique Agnès Mauroux. «S’il y a suspicion d’une asthénie grave, d’origine organique ou psychique, if faut orienter vers une consultation médicale.»
 

Repos, sommeil, alimentation équilibrée

En présence d’une fatigue passagère, quelles sont les recommandations ? «Je suggère d’abord de repenser le rythme de vie. Se ménager des plages de repos et de détente au cours de la semaine. Reprendre une activité physique – par exemple une demi-heure de marche par jour – pour évacuer le stress. Se coucher à horaires réguliers, assez tôt pour avoir 8 heures de sommeil. Sur le plan alimentaire, il faut toujours prendre un petit-déjeuner complet, afin d’éviter l’hypoglycémie de 11 heures ; bien diversifier les menus, ne pas abuser des excitants... et ne pas sauter de repas ! Bien sûr, je déconseille d’entreprendre un régime à ce moment-là.» Comment aider l’organisme à restaurer son tonus ? Pour Agnès Mauroux, la priorité est de limiter les effets du stress. Elle conseille généralement des compléments alimentaires, à base de magnésium et de vitamines du groupe B.
 

Drainer et revitaliser

En parallèle, Agnès Mauroux juge intéressant d’utiliser la phytothérapie. Elle recommande une « cure détox ». Les extraits de bouleau et de pissenlit notamment contribuent au fonctionnement normal des mécanismes d’élimination de l‘organisme. Enfin pour redonner de la vitalité, on peut compter sur un effet «coup de fouet» procuré par des plantes «toniques », telles que le Ginseng, le Guarana, le Kola ou le Gingembre. Alors, prêtes pour la remise en forme ?

Ajouter à mes favoris

Articles associés