Vous êtes ici

Rétention d’eau ? Ne prenez pas le problème à la légère

Rétention d'eau

Dr Michèle Bonal
Médecin gynécologue en région Occitanie
 
Les problèmes de rétention d’eau, même s’ils sont bénins, s’installent progressivement… et parfois durablement. Explications et solutions de notre consultante, le Dr Michèle Bonal.

La rétention d’eau & les femmes

Naturactive : Pourquoi les femmes sont-elles plus concernées par la rétention d’eau ?
Dr Michèle Bonal : L’organisme féminin est soumis à d’importantes influences hormonales. Notamment l’excès d’œstrogènes qui va augmenter la perméabilité capillaire et amplifie la diffusion de liquide dans le tissu interstitiel. Un œdème apparaît alors, la plupart du temps au niveau des membres inférieurs, mais aussi parfois de manière plus générale (ventre, seins, visage…). En période prémenstruelle, le pic d’œstrogènes va jusqu’à entraîner une prise de poids de 2 à 3 kilos. On retrouve le même phénomène en fin de grossesse ou sous la prise de certains médicaments ou de contraceptifs. S’il y a quand même une notion de terrain, avec probablement des causes héréditaires, le facteur sédentarité vient amplifier la rétention d’eau.

Mieux combattre la rétention d’eau dans le temps

Quels sont les gestes qui soulagent durablement la rétention d’eau ?​
Tout d’abord bouger ! L’activité physique agit comme une pompe musculaire qui active la circulation du sang et donc la réabsorption du liquide intracellulaire par le réseau veineux et lymphatique. Quand on reste de longues heures assis à un bureau, il est nécessaire de se lever de temps en temps pour remettre son corps en mouvement. L’alimentation aussi a beaucoup d’importance. Il faut garder un apport normal en protéines, bien s’hydrater tout en évitant l’alcool, consommer régulièrement des végétaux drainants tels que l’artichaut, l’ananas, le pamplemousse, le céleri, l’endive… Et surtout réduire drastiquement sa consommation de sel. Les plats industriels et les conserves sont très salés. Il faut en prendre conscience. Je recommande également la phytothérapie, qui agira de manière douce et durable. Les plantes drainantes telles que la Piloselle, mais aussi celles qui consolident la paroi veineuse comme la Vigne rouge ou le Cassis.

La rétention d’eau et les petits gestes du quotidien

Et pour se sentir mieux tout de suite ?
Quand les jambes sont lourdes et douloureuses, cela provient généralement de l’effet de la rétention d’eau sur votre corps, je conseille de s’allonger au sol et lever les jambes contre un mur quelques minutes. Vous retrouverez ainsi vos jambes légèresAprès la douche (froide des pieds aux fesses !) il est très appréciable d’appliquer sa crème habituelle pour le corps que l’on aura laissée toute la journée au frigo. Sensation de fraîcheur garantie pour des jambes plus légères !

Il tient à cœur à Naturactive de vous guider dans votre bien-être et tout particulièrement sur la rétention d’eau sur laquelle vous pourrez vous renseigner pour répondre à la problématique de « lutter contre la rétention d’eau » du Blog Bien-être au naturel.
 

Ajouter à mes favoris

Articles associés