Vous êtes ici

Confort urinaire

Confort urinaire

En voyage, on n’oublie pas…

Chez une femme sujette aux gênes urinaires, le voyage est un moment à risque.

1. La boisson
De l’eau, toujours de l’eau ! Au moins un litre et demi par jour. Et encore plus quand on transpire.
Explication : avec un volume d’urine suffisant, les bactéries susceptibles d’envahir l’urètre sont plus facilement entraînées lors de la miction.
Café, thé, vin et bière sont à éviter. À noter : l’eau en bouteille capsulée est recommandée dans les pays où l’eau du robinet n’est pas sûre.

2. La pause-pipi
Recommandée toutes les 3 heures. On s’y astreint sans faute, même si les toilettes ne sont pas super-propres.
Explication : se retenir d’uriner augmente le risque de concentrer des germes dans la vessie.

3. Les vêtements adaptés
Le bon choix : vêtements amples, sous-vêtements en coton. On évite en particulier de circuler en maillot de bain.
Explication : le tissu synthétique à même la peau encourage la prolifération bactérienne au niveau du périnée.

4. L’extrait de Cranberry
D’usage traditionnel en Amérique du Nord, la baie de Cranberry (ou Canneberge) est disponible en pharmacie sous diverses formes (extrait concentré sec de cranberry en gélules, extrait fluide en stick…).
Noter la teneur en proanthocynanidines (PAC) : 36 mg par jour.

Ajouter à mes favoris

Articles associés