Vous êtes ici

Le Mag
Votre magazine sur les médecines naturelles

Votre été en naturopathie

Retour
circulation
La saison chaude aussi a son cortège d’affections bénignes, plus spécialement féminines.
Pharmacienne-naturopathe, Florence Raynaud-Delaval propose un choix judicieux de plantes et d’huiles essentielles – sans oublier de précieux conseils d’hygiène de vie.

Florence Raynaud-Delaval, Consultante et formatrice en Île-de-France, elle est l’auteure de Ma boîte à pharmacie naturelle (éditions du Dauphin).
 

Naturactive : - Quand il fait chaud, c'est important de prendre des mesures pour la circulation veineuse ?

F. Raynaud-Delaval : - Oui, si vous êtes prédisposée aux varices, si votre métier vous oblige à « piétiner » - c’était mon cas quand j’exerçais en officine. En rentrant le soir, installez-vous un moment les jambes à la verticale ; vous pouvez aussi les rafraîchir à l’eau froide, ou même avec des glaçons. Dès le début de l’été, pensez à soulever le pied du lit ou le matelas. Évitez de vous exposer au soleil et renoncez aux bains chauds. Pour favoriser le retour veineux, faites de l’exercice, mais pas de sport violent : plutôt gym douce, marche, natation, vélo… Les plantes qui peuvent vous aider ont en commun une coloration rouge et bleu-violet : les pigments anthocyanosiques contenus dans les feuilles et les fruits sont connus pour leurs propriétés dans ce domaine.
 

- Que conseillez-vous à une femme sujette aux gênes urinaires ?

- En prévention, buvez 1,5 à 2 litres d’eau par jour. Videz régulièrement votre vessie, et pensez à uriner immédiatement après un rapport sexuel. Aux toilettes, essuyez-vous d’avant en arrière, pour limiter les risques de contamination. Évitez les jeans serrés, les slips en synthétique, qui encouragent la prolifération bactérienne. Veillez à une hygiène intime rigoureuse, surtout au moment des règles, mais sans excès, pour préserver la flore protectrice. Méfiez-vous de certains aliments, tels que les épices et le vin blanc. Et bien sûr, évitez la constipation. Concernant les gênes urinaires, des plantes comme le Solidage ou la Bruyère peuvent constituer un soutien précieux.
 

- Sur la question du transit, quelles sont vos recommandations ?

- Pour éviter une constipation occasionnelle, surveillez votre alimentation, en éliminant fritures et graisses saturées. Consommez en quantité des fruits et légumes, frais ou décongelés, et buvez beaucoup d’eau. Pratiquez la marche, pour faire travailler vos abdos.
Si vous souffrez d’un intestin paresseux, attention à ne pas tomber dans la dépendance aux laxatifs. Préférez les fibres végétales douces. La pulpe de Tamarin, par exemple, est connue pour aider à améliorer le transit intestinal. Je conseille aussi de boire du jus de pruneau ou de pomme, le matin à jeun, et de manger beaucoup de pommes non épluchées – en choisissant bien entendu des fruits de culture biologique, non traités aux pesticides.
En cas de constipation persistante, il peut être nécessaire de relancer le réflexe d’exonération. Votre pharmacien pourra vous conseiller à ce sujet. Pensez aussi à stimuler le foie, dont le rôle est important.
De nombreuses plantes aux propriétés digestives, telles que le Fenouil, peuvent vous aider à retrouver le confort.
Ajouter à mes favoris