Vous êtes ici

Le Mag
Votre magazine sur les médecines naturelles

Silhouette naturelle, pour se sentir bien et belle

Retour
minceur naturactive
Avec les beaux jours, reviennent l’envie et le besoin de gagner en légèreté pour se sentir plus en harmonie avec son corps. Notre expert, Christian Latgé, Nutritionniste, à l’Institut de Recherche Pierre Fabre, nous explique comment agir en profondeur et durablement. Zoom sur 3 mécanismes qui participent à la perte de poids.
 
1. Les déchets à éliminer
Au terme de « détoxification » qui insinuerait que nous sommes pollués de toxines dont il y a urgence à se débarrasser, je préfère l’idée de « purifier l’organisme » plus réaliste. Les organes dits émonctoires (foie, rein, peau…) permettent d’éliminer les résidus issus de notre alimentation, mais aussi provenant de la régénération de nos cellules. Ce processus de nettoyage est naturel et constant, cependant il gagne à être soutenu en prémices d’un régime amincissant. Plus on favorise l’élimination, plus on s’attaque au stockage des graisses. Par exemple, stimuler la sécrétion de bile facilite l’émulsion des lipides et donc réduit leur absorption au niveau de l’intestin.
 
  • Côté hydratation
Il faut penser à boire, et boire encore. Eau en priorité, mais aussi thé, tisane ou jus de fruits. Le jus de citron, comme celui d’autres agrumes, est recommandé, car l’acidité stimule la contraction de la vésicule biliaire et l’acheminement de la bile.
 
  • Côté alimentation
Le premier geste détox est tout simplement de ne pas encombrer le système digestif d’aliments trop sucrés ou trop gras. Dans votre assiette, place aux légumes frais comme l’artichaut, l’épinard ou les haricots verts. Pour mettre l’organisme au repos, je ne recommande pas de jeûne long, mais plutôt une journée par semaine plus « légère ». Sans s’affamer ni sauter de repas, on choisit de prendre de petites collations complétées par des apports hydriques importants.
 
  • Côté plantes et phytothérapie
Le Pissenlit est un grand classique, car il contribue au bon fonctionnement des mécanismes d’élimination, mais on peut également s’intéresser à la Piloselle qui favorise l’élimination rénale de l’eau, ou au Bouleau qui favorise le drainage. Votre pharmacien vous orientera.

2. Les calories à surveiller
Je dis toujours qu’il n’y a pas de secret, la meilleure façon de perdre du poids est de réduire son apport calorique ! Vous savez, chacun peut déjà faire un rapide bilan nutritionnel. Est-ce que j’ai l’habitude de grignoter ? Est-ce que je craque facilement sur les desserts ? Est-ce que je me ressers systématiquement à table ? Est-ce que je mange souvent dans les fast-foods ? 
  • Côté alimentation
Il faut diminuer les aliments secs (biscuits, pain…) et augmenter les aliments riches en eau (pâtes, riz, légumes et fruits cuits…). Ces derniers sont intéressants, car ils amènent peu de calories, beaucoup de satiété et d’énergie. Les grandes assiettes de crudités ne sont pas recommandées. Peu digestes, les aliments crus augmentent le processus de fermentation et ne vont pas dans le sens de la minceur. Par exemple, une pomme en fin de repas, à cause des pectines, va retenir l’eau et retarder la vidange de l’estomac. Mieux vaut manger une compote du commerce supplémentée en vitamines (et si possible bio et sans sucre ajouté !). Une astuce très efficace pour limiter les calories : ne vous attardez pas à table et finissez toujours votre repas avec une pointe d’appétit. Pour mieux vivre cette petite frustration, lancez-vous tout de suite dans une activité. Au bout de 5 à 10 minutes, le sentiment de satiété arrive et vous gagnez entre 80 et 150 calories par repas ! Ce n’est pas difficile, c’est juste une habitude à adopter. Dans la journée, en cas d'envie de grignotage, respirer des effluves d’Huile Essentielle de Citronnier sur un mouchoir.
 
  • Côté sport
L’activité physique est primordiale pour perdre en masse adipeuse tout en gagnant en masse musculaire. À l’extérieur le plus possible, car la dépense énergétique sera beaucoup plus importante. En effet, notre corps utilise 80% de ses apports caloriques pour maintenir sa température à 37°. Par exemple, si vous faites du vélo dehors, avec 10 degrés de moins qu’à la maison, vous consommerez deux à trois fois plus de calories. Ce n’est pas négligeable !
 
  • Côté plantes et phytothérapie
Certaines plantes sont très connues pour stimuler le métabolisme et éviter le stockage des graisses. Par exemple, le Thé vert, le Maté, le Guarana…
 
3. La circulation à booster
Le sang est « le grand transporteur » des substances nutritives (via les artères), mais aussi de nos déchets (via le réseau de veines). Avec la chaleur et le piétinement, le sang a tendance à stagner dans les jambes. Il faut combattre ce phénomène, car plus le retour veineux est fluide et facile, plus les processus de détoxification et d’élimination seront efficaces. Dites-vous qu’en activant la circulation, vous agissez sur votre silhouette.
 
  • Côté posture
Il faut faire fonctionner la petite pompe sous nos pieds qui renvoie le sang vers le coeur. Marchez, montez les escaliers dès que vous le pouvez. En réunion, prenez l’habitude de contracter les mollets ou mieux encore, levez-vous pour faire quelques pas. On ne vous en voudra pas !
 
  • Côté massage
Pour réveiller un retour veineux paresseux, en fin de journée, surélevez les jambes en les appuyant contre un mur. Avec un peu d’huile végétale de Calophylle, massez chaque mollet en pinçant les muscles entre le pouce et les autres doigts. Puis, en enveloppant bien le mollet avec les deux mains, exercez une pression et descendez le long de la jambe.
 
  • Côté plantes et phytothérapie
La phytothérapie se révèle très efficace en matière de circulation. Toutes les plantes contenant des anthocyanes sont intéressantes ; on les reconnaît à leur couleur rouge ou violette : myrtilles, fraises, framboises, raisin rouge… En attendant la saison de ces petits fruits, achetez-les surgelés ou en confiture. Toute l’année consommez-les facilement en tisane ou sous forme de compléments alimentaires.
 
Ajouter à mes favoris